Boîte à questions : la pollution rend-elle obèse ?


Obésité et pollution, par Adèle Bailly
Obésité et pollution, par Adèle Bailly

La pollution a-t-elle un impact sur notre poids ? La réponse de Brigitte Le Magueresse Battistoni, du Laboratoire CarMeN.

Un certain nombre de polluants sont identifiés comme des perturbateurs endocriniens : c’est-à-dire qu’ils vont modifier le fonctionnement des glandes endocrines, les gonades mais aussi la thyroïde, le pancréas, ou le tissu adipeux par exemple.

Or, les hormones comme les estrogènes mais aussi les androgènes régulent l’équilibre énergétique. Ainsi, les femmes en déficit estrogénique ou les hommes en déficit androgénique sont en surpoids. De même, l’insuffisance thyroïdienne va provoquer une prise de poids.

D’autres polluants sont des activateurs de la différenciation des adipocytes, les cellules du gras. On comprend donc bien que si les polluants perturbent l’équilibre hormonal, il peut y avoir des répercussions sur le poids.

Il s’agit là de nouvelles pistes de recherche pour tenter d’identifier les facteurs étiologiques à l’origine de l’épidémie d’obésité qui sévit à l’échelle mondiale depuis plus d’un demi-siècle. En effet, l’idée selon laquelle l’obésité résulterait d’une inadéquation entre les apports alimentaires et la dépense physique est une vision réductrice. Les polluants pourraient bien avoir leur part de gâteau !


Un contenu proposé par

Adèle Bailly

dans le cadre de



1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *