Illustration : Adèle Bailly
Illustration : Adèle Bailly

Perrine Ruby, du Centre de recherche en neurosciences de Lyon, donne un éclairage sur le monde mystérieux de nos rêves.

Parfois lors d’un rêve l’on n’a pas la « fin de l’histoire »… ! Pourquoi ?

Simplement parce qu’on se réveille avant que l’histoire soit finie, ou parce qu’une transition brusque dans l’environnement (ou autre chose) a infléchit drastiquement le cours de l’histoire du rêve (un son, avoir trop chaud..) qui part alors sur autre chose sans pour autant que l’histoire précédente soit terminée.

Pourquoi dit-on d’un rêve qu’il est « prémonitoire » ?

Les gens parlent de rêve prémonitoire quand à posteriori ils estiment qu’un événement de la réalité ressemble à une situation qu’ils ont rêvé précédemment. Jusqu’à aujourd’hui, aucune étude expérimentale contrôlée n’a montré que les rêves avaient la capacité de prédire l’avenir.

Quelle différence entre « rêve » et « cauchemar » ?

Du point de vue neurologique, aucune ! C’est simplement la valeur émotionnelle qui différencie les deux.

Vous pouvez lire à ce sujet le livre Une fenêtre ouverte sur les rêves de Isabelle Arnulf ou le dernier livre de Michel Jouvet De la Science des rêves : mémoire d’un onirologue.

Adèle Bailly

Un article de : ,

Graphiste / illustratrice

,
Posez lui vos questions & vos commentaires...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *