Cerveau humain et mouvement


Ces vidéos 3D sur la neuroanatomie de la motricité permettent de comprendre comment le cerveau contrôle le mouvement.

La neuroanatomie fonctionnelle de la motricité consiste à décrire les organisations nerveuses qui contrôlent les différents types de mouvements, de l’action volontaire au réflexe, en passant par l’automatisation des mouvements acquis. Elle permet aussi de comprendre comment nous pouvons tenir debout et maintenir cette posture malgré nos gestes et nos déplacements. Enfin, elle décrit comment nous contrôlons notre motricité, avec des ajustements complètement automatiques comme la coordination du mouvement des yeux et de la tête et des contrôles qui mobilisent complètement notre attention avec une forte résistance à la distraction, par exemple lorsque nous devons nous insérer dans le flot de la circulation, en voiture.

Le cerveau élabore une commande de mouvement à partir d’une série d’opérations qui vont préciser tous les paramètres de son exécution. Cette phase préparatoire implique les plus hauts étages du système nerveux, en particulier le cortex frontal et pariétal, ainsi que les structures sous corticales comme les noyaux gris centraux, ainsi que le cervelet.

Le mouvement volontaire : construction de la commande

Mais, le cerveau doit être informé en permanence des conséquences de l’action qu’il a construite, ne serait-ce que pour être informé que le mouvement a bien atteint le but assigné. Les systèmes sensoriels comme la vision ou l’audition permettent ce contrôle en cours d’exécution du mouvement. Mais, il existe un contrôle moins connu qui provient des muscles et des articulations.

Proprioception musculo-tendineuse et articulaire

Une des fonctions étonnantes assurée par le cerveau est qu’il parvient à maintenir les informations en provenance des muscles alors que ceux-ci sont en activité permanente : ils se raccourcissent en se contractant.

Mouvement et sensation du mouvement

Il existe aussi des mouvements qui ne sont pas contrôlés par le cerveau comme le réflexe. Il en existe de plusieurs sortes et ils ont tous une fonction de protection de l’organisme. Le réflexe myotatique est chargé de protéger les muscles et les articulations.

Réflexe myotatique

Toutefois, le réflexe fait partie intégrante de la commande volontaire comme le montre l’exemple du lancer de javelot et du tir en football. Les meilleurs sportifs arrivent à utiliser l’activité réflexe pour la coordonner à l’activité volontaire. Il en résulte une amélioration de la performance parce les 2 commandes sont couplées pour activer le muscle simultanément.

Mouvement réflexe et mouvement volontaire

Pour aller plus loin
Le site Anatomie 3D réunit un ensemble de ressources vidéo 3D permettant de s’approprier le fonctionnement du corps humain : http://anatomie3d.univ-lyon1.fr

Un article de Christian Collet


Retrouvez d’autres articles sur le thème


Cerveau

1 commentaire

  • Mercuriali dit :

    Bonjour
    J’ai eu l’occasion de parcourir récemment le livre Mouvements & cerveau, neurophysiologie des APS de Christian Collet, paru en 2002 et je me demandai si une nouvelle édition actualisée était prévue. Il me semble qu’il existe peu de livres édités récemment sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *