Cerveau

Quand on se muscle les mollets, notre cortex moteur fait-il de la gonflette ? Que manger pour prévenir la maladie d’Alzheimer ? Si l’on se souvient toujours de ses rêves, notre cortex pré-frontal médian est-il différent de celui de quelqu’un qui ne s’en souvient jamais ? Nos préjugés ont-ils une base neuronale ?

Comprendre ce qui nous sert à appréhender le monde et à réguler notre propre corps, c’est l’objet de la recherche sur le cerveau. Mais pas seulement : en décortiquant comment nous apprenons, comment nous nous souvenons, les neurosciences offrent aussi de progresser dans l’élaboration d’une intelligence artificielle avec laquelle nous pourrions cohabiter sereinement, ou d’améliorer la pédagogie et l’éducation de nos enfants.

Roi des organes, le cerveau est aussi l’un des plus méconnus… Voilà qu’on lui découvre à présent des relations insoupçonnées avec l’intestin ! Qu’on le voit comme un ensemble de connections chimiques, comme le siège de l’individualité ou les deux, notre cerveau n’a pas fini de nous étonner.

Guérir des TOC par la chirurgie 

Un patient atteint d’un trouble obsessionnel compulsif a été opéré à l’Hôpital Neurologique de Bron. Une première lyonnaise pour la neurochirurgie fonctionnelle, technique récente aux résultats encourageants.

@ Adèle Bailly

Vu ailleurs : un cerveau en expansion constante

Qu’est-ce qui nous différencie vraiment des grands singes ou des dauphins ? Depuis l’apparition de notre espèce, notre cerveau n’a cessé de grandir. Dans un billet de blog paru sur le site canadien Agence Science Presse, on peut suivre les aventures du cortex, dont l’aire dite « associative » a connu au cours des ans une expansion sans équivalent dans le règne animal. Passionnant.