Le gluten, nouvel ennemi public n°1 ?


Pesée
Description 3

Il y a quelques années, personne ne parlait de ce mélange de protéines présent dans les céréales (blé, avoine, seigle, orge, kamut, épeautre), les chips, certains condiments… Aujourd’hui, le « zéro gluten » a le vent en poupe.

Si les médecins pointent une augmentation réelle des intolérances (500 000 Français seraient concernés), cette véritable mode alimentaire a d’autres moteurs. Une diète sans gluten garantirait ainsi perte de poids et teint éclatant… Avec un marché évalué en 2012 à 4,2 milliards de dollars pour les seuls États-Unis, les produits, restaurants, livres se multiplient. Et la polémique enfle : dernier régime en vogue ou problème de santé publique ? Dans le doute, l’autodiagnostic est à proscrire. Le risque d’un régime sans gluten quand on n’a pas de maladie cœliaque ou d’intolérance, c’est, comme avec n’importe quel régime, des carences nutritionnelles – notamment en fibres.

Illustration : Image macro des molécules de gluten
© Centre technologique des microstructures (Ctµ) – http://microscopies.univ-lyon1.fr

Lire aussi dans le dossier nutrition

Articles non trouvés

 


Un contenu proposé par

Cléo Schweyer

dans le cadre de



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *