Revue de net : avoir trois parents et savoir quand on va mourir


C’est lundi, c’est clicologie ! Histoire de commencer la semaine du bon pied, ça vous dit de savoir quand vous allez mourir ? C’est la promesse d’une équipe estonienne, qui a découvert presque par hasard une corrélation entre longévité et présence dans le sang de certains marqueurs. L’abstract est disponible sur le site de la revue PLos Medicine.Vous pouvez lire une analyse complète de cette découverte sur le blog Passeurs de sciences.

Une démonstration vaut souvent mieux qu’un long discours. Pour illustrer le réchauffement climatique, des militants de l’organisation WWF ont donc organisé un repas à Asunción, capitale du Paraguay et ville la plus chaude de la planète. Au menu : des plats cuisinés à même le bitume brûlant. Bon appétit !

L’histoire ne dit pas si ce menu était diététique. On sait en revanche que d’autres modes de cuisson augmentent le risque de démence : gare aux températures trop élevées (via Sciences et Avenir) !

Aura-t-on un jour trois parents biologiques ? Le Parisien se fait l’écho du débat qui agite en ce moment les experts de l’Agence américaine du médicament. Une fécondation in vitro avec trois parents biologiques, c’est sans doute techniquement possible mais est-ce souhaitable ?

Et pour finir, des images de science avec des legos : les gagnants d’un concours organisé par le New Scientist l’ont fait, et c’est beau !

 


Un article de Cléo Schweyer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *