Revue de Net : bras mécanique, bonheur et loup domestique


C’est lundi, c’est clicologie !

Bonjour, c’est lundi et vous avez la flemme d’écrire à la main ? Déjà, bravo car vous écrivez encore à la main. Il est éventuellement temps d’investir dans un bras mécanique capable d’écrire à votre place (tellement plus original qu’un logiciel de dictée).

Si vous êtes un ordinateur, êtes-vous capable de percevoir l’éventuelle ironie présente dans la phrase précédente ?

30 milliards d’objets connectés en 2020, ça fait un sacré terrain de jeux pour les hackers… et un sacré business pour les spécialistes de la sécurité informatique. Parmi les défis à relever : comment faire pour éviter qu’un objet connecté omette volontairement de signaler sa présence, pour mieux se réveiller s’il est manipulé par une personne malveillante ? Par exemple en « reniflant » les radio-fréquences.

A bien y réfléchir, est-ce que certaines formes actuelles d’intelligence ne consisteraient pas essentiellement en des efforts pour nous rendre bêtes ? C’est l’analyse un rien provocatrice de la revue de sciences sociales MAUSS. Il faut un peu s’accrocher pour arriver au bout, mais, hey.

Si vous préférez demeurer un(e) imbécile heureux(se) (ce qui n’est pas forcément incompatible), voici un mignon dossier sur le bonheur.

Santé mentale mise à part, un son peut-il tuer ?

Les accros aux jeux vidéos, des vrais, ça existe.

Enfin, qui n’a jamais rêvé d’avoir un animal sauvage comme compagnon, par exemple un loup à domicile ? L’éthologue Pierre Jouventin l’a fait… et ce n’est pas de tout repos.

Bonne semaine !


Un contenu proposé par

Cléo Schweyer

dans le cadre de



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *