Revue de net : nuits blanches, autisme et réchauffement climatique


C’est lundi, c’est clicologie !

Le lundi, ce jour où il est  bon d’avoir la gagne : voici comment vous y prendre, neuropsychologiquement parlant.

Le week-end, vous êtes plutôt oiseau de nuit ou marmotte ? Dans les deux cas, sachez que la grasse matinée n’est pas la solution face au manque de sommeil chronique.

Qu’est-ce qui est plus insupportable que le bruit ? Le silence absolu.

Chercheuses, chercheurs, laissez tomber le Powerpoint et mettez-vous à Twitter ! Vraiment.

(Et cela vaut aussi pour toi, reste du monde : le Powerpoint, c’est plus possible.)

Un ordinateur à 25€, open source et permettant de recycler de vieux périphériques externes, vous y croyez, vous ? Vous devriez peut-être.

En poste sur Mars depuis 1O ans alors qu’il devait y passer 3 mois, Opportunity continue de faire le job : il vient de transmettre les images d’une mystérieuse roche contenant d’importantes proportions de soufre et de manganèse. Ce qui étonne beaucoup la Nasa.

Peut-être un espoir dans la prise en charge de l’autisme : d’après une étude parue récemment dans la revue américaine Science, l’ocytocine, hormone de l’accouchement, jouerait un rôle décisif dans les dysfonctionnement neuronaux à l’origine du syndrome autistique.

Moins bonne nouvelle : 2013 est la sixième année la plus chaude depuis 1850, selon les statistiques de l’Organisation Météorologique Mondiale. Le 21e siècle compte déjà 13 des 14 années les plus chaudes jamais observées… Ce qui confirme la tendance au réchauffement sur le long terme.

(Si vous aimez la météo autant que nous, vous aimerez cette visualisation des bulletins météo mondiaux, actualisée en temps réel.)

Pour ceux que la destruction de la planète aurait laissé sur leur faim, voici 3 scénarios de destruction de l’univers.

Et pour finir de ruiner votre productivité : 13 idées drôles et géniales qui mériteraient d’être concrétisées.

Eine Karte des Internet par imrushedfortime (CC BY-NC-SA 2.0)


Un contenu proposé par

Cléo Schweyer

dans le cadre de



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *