Revue de Net : antimatière, mémoire et intelligence artificielle


C’est lundi mercredi, c’est clicologie !

Comme votre week-end est déjà loin derrière vous, commençons sans préambule par une question fondamentale : l’antimatière, est-ce l’opposé de la matière ? (NDLR: Pardon aux physiciens pour cette formulation, n’hésitez pas à nous laisser vos commentaires indignés. Bisous) En fait non. Là où on s’attendrait à ce que les antiparticules soient identiques aux particules à l’exception de leur charge électrique inversée, il existe de très légères différences. Les chercheurs du CERN, en Suisse, viennent d’en avoir la confirmation avec l’étude la plus fine jamais réalisée sur l’antihydrogène. A suivre !

Effacer ou reprogrammer sa mémoire, ce n’est finalement pas si difficile… en tout cas chez le rat. Des chercheurs américains ont réussi à supprimer puis réactiver une peur, chez des rongeurs génétiquement modifiés pour rendre certains de leurs neurones activables par la lumière. L’expérience est à découvrir sur le Figaro.fr, et le papier complet à lire dans Nature.

Un adolescent virtuel vient de réussir le célèbre test de Turing, pour la première fois depuis que celui-ci a été mis au point en 1950 : cette intelligence artificielle a réussi à discuter avec des humains sans que ceux-ci ne se rendent compte qu’ils avaient affaire à un logiciel.

Sinon, bonne ambiance à la bibliothèque de Harvard où l’on peut apparemment feuilleter des livres reliés en peau humaine.

Le saviez-vous ? La Lune est née d’une collision entre la Terre et un corps céleste répondant au doux nom de Theia.

Un procès médiatique, et c’est l’éternelle question de la dangerosité des maladies psychiatriques qui ressurgit. Le champion olympique Oscar Pistorius, accusé d’avoir tué sa petite amie, souffrirait selon ses avocats de Trouble Anxieux Généralisé, une affection pouvant induire des réactions imprévisibles et excessives chez les personnes qui en sont atteintes. Un vent de panique souffle à présent sur les proches de malades…

Le t-shirt, médicament du futur ?

Et on termine avec cette troublante image du printemps sur Mars, déjà un peu ancienne mais qu’on avait ratée !

Bonne semaine !


Un article de Cléo Schweyer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *