C’est lundi, c’est clicologie !

Se sentir belle ou beau rendrait-il égoïste ? La question se pose à la lecture d’une étude américaine dont se fait écho Globule et Téléscope, la rubrique science du site Slate.fr. Apparemment, les personnes ayant une bonne opinion de leur apparence physique seraient plus enclines à penser que les inégalités sont dues à des facteurs individuels (« il est pauvre parce qu’il est trop paresseux pour travailler« ) plutôt qu’à l’injustice. A lire bien évidemment avec beaucoup de recul.

Avouez-le, vous avez moins peur d’un conflit nucléaire international que d’une coupure brutale d’Internet. A New-York, le centre Eyebeam, un organisme à but non lucratif, se prépare à affronter ce scénario catastrophe (vécu par la Grosse Pomme lors du passage de l’ouragan Sandy en 2012). Et teste le mesh network ou réseau maillé, un système de communication local où chacun est un noeud du réseau.

La datation au carbone 14 a ses limites : elle ne permet pas de remonter au-delà de 50 000 années, rendant cette technique inopérante pour de larges champs de la science. Des chercheurs du Laboratoire National d’Argone, près de Chicago, viennent d’annoncer avoir trouvé la parade : grâce au krypton, ils ont pu déterminer l’âge d’un pain de glace vieux de… 120 000 ans.

Ce n’est pas votre faute si vous êtes un oiseau de nuit et un lève-tard, c’est moléculaire. Et ça s’est mis en place avant même votre naissance (en Anglais).

Tandis qu’après votre naissance, vous avez passé vos nuits à hurler dans le seul but d’empêcher vos parents de concevoir un autre bébé, qui serait venu prendre votre place (en Anglais).

C’est désormais bien établi, les émissions dues aux moteurs diesels augmentent l’intensité des mécanismes allergiques.

Saviez-vous que la NSA (agence nationale de sécurité américaine) est le premier employeur de mathématiciens aux Etats-Unis ? Pourtant, depuis qu’a éclaté le scandale des écoutes pratiquées « à une échelle industrielle » par cet organisme gouvernemental, la communauté des maths est restée étrangement silencieuse, note le mathématicien Tom Leinster dans une tribune parue sur le New Scientist (en Anglais). Il y tente de convaincre la communauté mathématique de ne pas travailler pour des organismes tels que la NSA , qui exploite leur travail à des fins d’espionnage généralisé.  Une réflexion percutante sur la responsabilité éthique des scientifiques en général, et des mathématiques en particulier, discipline au coeur du progrès technologique.

Et on termine par un petit appel au secours… bonne semaine !

Cléo Schweyer

,

Laborantine en chef

, vous a proposé ce contenu.
Posez lui vos questions & vos commentaires...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *