Revue de net : espèces invasives et instruments préhistoriques


C’est lundi, c’est clicologie !

L’évènement scientifique de la semaine, c’était bien sûr la détection par des chercheurs américains d’ondes gravitationnelles remontant aux premiers temps de l’Univers et validant la théorie de l’inflation cosmique, ou Big-Bang. A lire sur Libération.fr, une analyse de ce que le journaliste Sylvestre Huet décrit joliment comme « les vibrations du bébé Univers« .

On les diabolise volontiers : et si elles étaient moins problématiques qu’on veut bien le dire ? Sur le site du Monde.fr, des chercheurs publient un plaidoyer en faveur des espèces dites invasives, ou « espèces exotiques envahissantes ». Une réflexion bienvenue sur la diversité des espèces.

C’est une des maladies les plus coûteuses pour la société (1% des dépenses de santé en France), et pourtant on la connaît mal… Une vidéo pour mieux comprendre la schizophrénie, avec le professeur Pierre-Michel Llorca :

Du bon sens des expressions populaires. Quand on dit de quelqu’un qu’on ne peut pas le sentir, ce n’est pas si absurde : le nez est en fait bien plus subtile que les yeux ou les oreilles. Telle est la conclusion d’une étude publiée récemment dans le magazine Science, qui révèle que nous sommes capables de distinguer près de 1000 milliards d’odeurs. A lire sur Le Figaro.fr.

Et pour finir, un peu de musique préhistorique ! Le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris a fait appel à Erik Gonthier, éthnominéralogiste et paléomusicologue, pour faire entendre des lithophones, les plus anciens instruments de musique mobile façonnés en pierre :

Paléomusique – Erik Gonthier par concerts_radiofrance


Un contenu proposé par

Cléo Schweyer

dans le cadre de



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *