Revue de net : liberté, improvisation, pizza


C’est lundi, c’est clicologie !

La question existentielle du lundi : à l’heure des médias sociaux et du big data généralisé, faut-il être normal, sans aspérité, invisible, pour être libre ?

Petit cocorico régional : l’entreprise lyonnaise Citizen Sciences, qui fabrique des textiles intelligents, a tapé dans l’oeil du ministère japonais de l’économie, du commerce et de l’industrie, qui lui a accordé une aide à l’implantation au Japon. C’est la première fois qu’une PME française bénéficie de cet appui.

C’est bien beau de réussir le test de Turing en se faisant passer pour un humain. Mais si l’accomplissement ultime, pour toute intelligence artificielle qui se respecte, était la capacité à créer ? Par exemple en improvisant comme le génial saxophoniste Charlie Parker ? Avouez que vous n’osiez en rêver.

On l’a échappé belle : l’Univers n’aurait pas dû exister.

Les filles aimeraient bien qu’on les complimente autrement qu’en leur disant qu’elles sont jolies. Par exemple, on pourrait les encourager à faire des sciences !

Si vous ne vivez pas dans une grotte souterraine, il ne vous aura pas échappé que l’équipe de France de football joue ce soir contre le Nigeria. Méfiez-vous : en cas de défaite de votre équipe, vous aurez tendance à vous venger sur votre taux de cholestérol

… et vous aurez sans doute la gueule de bois le lendemain. Alors que la science est perplexe sur la question (pourquoi a-t-on si mal alors que l’alcool a été éliminé de l’organisme ?). Ce n’est vraiment pas très prudent.

Le mot du jour : autopathographie. Il désigne le fait de tenir et publier des chroniques de sa maladie. C’est très pratiqué (et très critiqué) sur Internet, à tort ou à raison ?

Sachez par ailleurs que si votre pizza est de rayon z et d’épaisseur a, son volume est Pi(z*z)a.

pizza

Bonne semaine !

 


Un contenu proposé par

Cléo Schweyer

dans le cadre de



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *