C’est lundi, c’est clicologie !

Cette semaine à Lyon c’est la Blend Web Mix, deux jours de conférences de haut niveau autour du Web, ses enjeux et ses métiers. En l’honneur de cet événement dont des chercheurs de l’Université Claude Bernard Lyon 1 sont à l’origine, cette revue de Net sera spéciale Net !

(Attention, beaucoup de liens en Anglais ! Toutes nos excuses si vous goûtez peu cette langue)

On commence avec une approche peu développée du Web des objets, celle de l’économie. C’est donc davantage une critique du modèle de société promis (l’abondance à coût zéro, les robots qui remplacent les humains au travail, etc) que celle de la technologie elle-même, qui a le mérite de proposer des arguments plus rarement entendus que les inévitables « fin de la civilisation et destruction de l’humanité par des machines échappant à tout contrôle ».

Impossible de parler de science informatique sans parler d’Alan Turing : un documentaire sur sa vie et son travail est désormais visible en intégralité sur Youtube :

Pendant ce temps, les chercheurs sont de plus en plus créatifs pour exploiter les masses de données gigantesques générées par les réseaux sociaux. Cette équipe de la Tufts University analyse par exemple les tweets des citoyens de New Bedford (Massachusetts, Etats-Unis) pour tenter de découvrir s’ils sont heureux dans leur environnement urbain, et pourquoi. Twitter va-t-il devenir un nouvel outil pour urbanistes ?

Le géant Google annonce renforcer la lutte contre le piratage dans ses services, et promet une série de mesures. Restera la question du droit à l’oubli, qui tend à devenir une véritable aspiration individuelle…

… et ce ne sont pas les dizaines de milliers d’utilisateurs de Snapchat dont les photos ont été récemment piratées qui me contrediront.

Le piratage, ce ne sont pas que des ados boutonneux dans un garage ou des anarcho-punks en colère : la Chine est-elle en train de mener une offensive contre le cloud mondial ?

Et parce qu’Internet c’est bien mais qu’il faut savoir ne pas abuser des bonnes choses, cette fausse bûche (que l’on doit à l’artiste et codeuse Allison Burtch), astucieusement placée en milieu naturel, empêchera les citadins impénitents de vous pourrir votre ballade en forêt. C’est le moment de voir qui sait encore lire une carte ! Bonne chance, et bonne semaine !

Cléo Schweyer

Un article de : ,

Laborantine en chef

,
Posez lui vos questions & vos commentaires...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *