Revue de Net : Ondes gravitationnelles, Internet à toucher et guerre des étoiles


C’est lundi, c’est clicologie !

Oups. Vous vous souvenez de la découverte des ondes gravitationnelles, largement relayée par la presse (et donc par notre Revue de Net) au printemps 2014 ? Il semblerait que nous nous soyons tous légèrement emballés. Le projet Plank de l’Observatoire Européen Austral (ESO) vient de publier de nouvelles données qui nuancent, c’est le moins que l’on puisse dire, cette avancée révolutionnaire. En cause, les poussières de quelques micromètres de large qui baignent l’espace interstellaire de notre galaxie et qui peuvent avoir sur la lumière le même effet que les ondes gravitationnelles. De nouveaux résultats sont espérés à la fin de l’année : à suivre, donc…

Vu sur Popular Science et repris par le blog Scientigeek, un nouveau matériau qui absorbe 99% de la lumière.

Décidément, l’iPad n’est pas qu’un outil pour consommer du contenu. Voici Mix, une nouvelle application permettant de créer et manipuler des objets multimédia, mais aussi d’intervenir sur les créations de quelqu’un d’autre. De l’Internet à toucher, comme le dit joliment FastCompany.

Ah, les ravages du monde moderne : figurez-vous qu’une proportion impressionnante de gens souffrent de vibrations fantômes qui les poussent à regarder leur téléphone (pour rien) toutes les 30 secondes. Est-ce de l’hallucination ? Non, c’est de la paréidolie : là où l’hallucination fait voir, entendre ou ressentir des stimuli sensoriels qui n’existent pas, la paréidolie conduit plutôt à les interpréter (comme dans l’image ci-dessous).

pareidolia

Et quand vous n’êtes pas en train de vérifier si vous n’auriez pas reçu un message sur votre smartphone, vous consultez Internet. Pour Youtube, les mobiles représentent tout de même 50% de la fréquentation.

Non content de saccager la planète, l’être humain enseigne à ses habitants comment s’entre-tuer aussi bien que lui.

Une question pertinente et fascinante : y-a-t-il une « saison » des volcans ?

Enfin, notre instant dé-productivité : une vidéo qui décortique (en Anglais, avec sous-titres Anglais disponibles) pourquoi les batailles de Starwars ne sont pas très réalistes. Parce qu’apparemment il y a des gens qui en doutaient.

Bonne semaine !

 


Un article de Cléo Schweyer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *