Revue de net : sms, élections et levure de boulanger


C’est lundi, c’est clicologie !

Commençons par battre en brèche un préjugé tenace : non, les textos ne sont pas responsables du niveau des jeunes en orthographe. Merci qui ? Merci le Centre de Recherche sur la Cognition et l’Apprentissage (CNRS/Université de Poitiers/Université François-Rabelais Tours), qui scrute les sms depuis 2004. Leur vaste étude statistique a permis de mettre à jour cette indispensable vérité ainsi que d’autres tout aussi mignonnes, comme l’émergence de mots nouveaux : « chocobisous » ou « dodoter ». A lire sur le site de FranceInfo.

Toujours au chapitre de la science sérieuse, la pornographie a désormais sa revue à comité de lecture. Et fait son entrée remarquée dans le cercle pas si fermé des objets d’étude académique.

Sans transition : une élection, c’est aussi des maths. Et pas des plus simples : cet excellent article paru sur le site Slate.fr recense pas moins de 6 méthodes de calcul pour établir un nombre de sièges remportés en fonction du nombre de voix obtenues aux élections municipales.

Avec l’arrivée du printemps, l’épidémie saisonnière de grippe touche à sa fin. Une occasion de remettre en question la fiabilité de Google Flu Trends, qui exploite les recherches des internautes pour observer la propagation de la grippe dans le monde. Une initiative représentative de la stratégie big data de Google… et qui conduit pour l’instant à surestimer largement l’ampleur de l’épidémie, comme l’explique Futura Sciences.

Oh surprise ! Les phénomènes climatiques extrêmes seraient imputables à l’activité humaine. Et le réchauffement climatique favoriserait la mixité… chez les ours polaires.

On termine par le coup de tonnerre de la semaine : une équipe de chercheurs internationaux a recréé en laboratoire un des 16 chromosomes de la levure de boulanger. Une avancée spectaculaire par ses promesses : la levure est un micro-organisme dont le génome est confiné dans un noyau distinct du reste de la cellule. Pas si éloigné de nous, donc…. A lire sur Libération.fr.

 


Un contenu proposé par

Cléo Schweyer

dans le cadre de



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *