Sciences pour Tous, l’émission: La ville et le vivant


Illustration : Adèle Bailly
Illustration : Adèle Bailly

Si la ville est devenue le milieu naturel de l’espèce humaine, regardons un peu de quoi notre milieu est fait!

Depuis que la voiture est entrée dans nos vies, les animaux ont déserté la ville: plus de chevaux, moins de chiens, la ville est devenue « propre ». Et les métropoles d’aujourd’hui apparaissent coupées des espaces naturels ou agricoles qui les entourent et les nourrissent. Oui, mais… Des espèces sauvages habitent toujours nos villes, discrètement, et de plus en plus de citoyens s’engagent pour une ville plus vivante!

Les trois-quarts des Français vivent en zone urbaine (ADEME, 2011), et presque un quart du territoire de la France métropolitaine est couverte par de la ville.

Si la ville semble donc devenue le milieu naturel de l’espèce humaine, venez regarder de près de quoi notre milieu est fait!

  • Quelle vie animale et végétale cohabite avec nous en ville ?
  • Peut-on penser la ville comme un écosystème ?
  • Comment les citoyens peuvent-ils s’approprier la science pour inventer des modes de vie plus durables, plus respectueux des autres espèces qui vivent avec nous en milieu urbain ?
  • La ville de demain peut-elle faire plus de place au vivant  ?

Émission enregistrée en public dans le cadre de la Fête de la Science le 15 octobre 2016

Invités

  • Bernard Kauffmann, chercheur au laboratoire LEHNA. Il est responsable du parcours Biologie des Organismes et des Populations (BOP) et de la Licence STS mention Sciences de la Vie à l’Université Claude Bernard Lyon 1. Membre du Conseil Scientifique des Conservatoires d’espaces naturels Rhône-Alpes, il a également participé à la mise en œuvre du plan Lyon Cité Campus sur le campus LyonTech-la Doua.
  • Mélia Villard, administratrice de La Paillasse Saône-La M[Y]NE, eco-hacklab situé à Villeurbanne. Dans cette maison qui est à la fois un lieu de vie et d’expérimentation grandeur nature, des citoyens-bidouilleurs mettent leurs connaissances, leurs savoir-faire et leurs rêves en communs pour inventer de nouvelles manière de vivre en ville.
  • Henry Dicks, enseignant en philosophie à l’Université Jean Moulin Lyon 3. Il est membre du projet de recherche La ville biomimétique au sein du LabEx Intelligences des Mondes Urbains. Il a également participé au projet PEPS du CNRS Justice écologique, justice sociale.

Pour aller plus loin

  • Avec le projet ARMATURE, visualisez l’évolution du territoire lyonnais depuis les années 1950.

 


Un contenu proposé par

Cléo Schweyer

dans le cadre de



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *