These’s art : Gabrielle Scalabrino et les plastiques écologiques


These’s art : Gabrielle Scalabrino vue par Eric Le Roux

Gabrielle Scalabrino vue par Eric Le Roux. En troisième année de thèse (2015) à l’Institut de recherches sur la catalyse et l’environnement de Lyon (IRCELYON), Gabrielle s’occupe de transformer des huiles végétales, comme l’huile de colza, pour leur donner des propriétés plastifiantes afin de rendre des plastiques souples.

Ces transformations se font en utilisant une chimie plus « verte », via l’utilisation de catalyseurs ou de réactions sans solvant. Ils remplaceront les plastifiants issus du pétrole, non renouvelables et potentiellement dangereux. Les polymères plastifiés (PVC et élastomère) seront utilisés pour faire des joints dans les voitures ou pour fabriquer des toiles enduites de PVC, pour le bâtiment ou pour des affiches par exemple. Le projet de thèse de Gabrielle s’intègre au projet HUMEVERE (Huiles Végétales fonctionnelles pour formulation verte des polymères) pour lequel collaborent différents partenaires industriels et universitaires.

 

These’s art

Rencontrer celles et ceux qui feront la recherche de demain et entrer dans leur imaginaire, c’est l’objectif de These’s Art. Un projet photo au long cours qui met à l’honneur des doctorants & membres du personnel de l’Université.
Coordonné par Eric Le Roux et Brigitte Brun (Direction de la communication de l’Université Claude Bernard Lyon 1)

 


Un contenu proposé par

Eric Le Roux

dans le cadre de



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *