These’s art : Maoulide Saindou et les agents infectieux


Maoulide Saindou vu par Philippe Accary
Maoulide Saindou vu par Philippe Accary

Maoulide Saindou vu par Philippe Accary. En thèse (2011) au Laboratoire de Biométrie et Biologie Évolutive, Maoulide étudie, tel un détective, les maladies pour mieux comprendre leur fonctionnement et mieux les maîtriser.

Rencontrer celles et ceux qui feront la recherche de demain et entrer dans leur imaginaire, c’est l’objectif de These’s Art.

Un projet photo au long cours qui met à l’honneur des doctorants & membres du personnel de l’Université.

Coordonné par Eric Le Roux et Brigitte Brun (Service communication de l’Université Claude Bernard Lyon 1)

Sous leur forme silencieuse, les agents infectieux peuvent rendre malade, voir décimer toute une population.

Les maladies infectieuses sont transmises par un agent, une personne, un animal ou un environnement infecté. En épidémiologie, tel un détective, Maoulide étudie les maladies pour mieux comprendre leur fonctionnement et mieux les maîtriser.

Laboratoire de Biométrie et Biologie Évolutive (Université Claude Bernard Lyon 1 / CNRS / VetAgro Sup)


Un contenu proposé par

Eric Le Roux

dans le cadre de



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *