These’s art : Mickaël Rigault et les supernovae


Mickaël Rigault vu par Noël Podevigne

Mickaël Rigault vu par Noël Podevigne. En thèse (2011) à l’Institut de Physique Nucléaire de Lyon (Lyon1/CNRS/IN2P3), Mickaël étudie les galaxies hôtes des supernovae.

Rencontrer celles et ceux qui feront la recherche de demain et entrer dans leur imaginaire, c’est l’objectif de These’s Art.

Un projet photo au long cours qui met à l’honneur des doctorants et des membres du personnel de l’Université.

Coordonné par Eric Le Roux et Brigitte Brun (Service communication de l’Université Claude Bernard Lyon 1)

Les supernovae sont le chant du cygne de certaines étoiles et ont la particularité d’exploser toujours de la même façon. Elles ont ainsi une luminosité observée “quasiment” unique. Cette propriété nous permet de mesurer les compositions de l’univers. Mais “quasiment” n’est pas suffisant, l’étude des galaxies hôtes permet de comprendre ces variations et ainsi d’améliorer notre compréhension de l’univers.

Institut de Physique Nucléaire de Lyon (IPNL)

 


Un contenu proposé par

Eric Le Roux

dans le cadre de



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *