Vu ailleurs : les hommes aussi ont des complexes


@ Adèle Bailly
@ Adèle Bailly

Si les femmes s’affament pour ressembler à des poupées Barbie (comme le dénonçait en 2013 une association américaine de lutte contre l’anorexie), les hommes, eux, prennent des stéroïdes pour arborer une musculature de gladiateur.

C’est ce qu’affirme cet article paru sur le site Slate.fr, qui attribue aux films comme 300 : la naissance d’un empire le nombre croissant d’hommes victimes de troubles du comportement alimentaire ou présentant des conduites à risque.

D’après le magazine Time, un programme de musculation identique à celui suivi par les acteurs du film serait ainsi commercialisé. Dans une interview, un des acteurs principaux raconte d’ailleurs qu’il n’a pas pu faire de musculation pendant un an après le tournage tant la préparation de 300 l’a épuisé.

Deux études, l’une parue dans JAMA Pediatrics et l’autre dans International journal of men’s health s’alarment de ce nouveau phénomène de conduites dangereuses chez les hommes jeunes et moins jeunes.

Des troubles qui passent souvent inaperçus chez les hommes car l’on s’attendrait à ce qu’ils prennent la même forme que chez les femmes, ce qui n’est pas le cas.


Un contenu proposé par

Cléo Schweyer

dans le cadre de



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *