Illustration : Adèle Bailly
Illustration : Adèle Bailly

Perrine Ruby, du Centre de recherche en neurosciences de Lyon, donne un éclairage sur le monde mystérieux de nos rêves.

Parfois lors d’un rêve l’on n’a pas la “fin de l’histoire”… ! Pourquoi ?

Simplement parce qu’on se réveille avant que l’histoire soit finie, ou parce qu’une transition brusque dans l’environnement (ou autre chose) a infléchit drastiquement le cours de l’histoire du rêve (un son, avoir trop chaud..) qui part alors sur autre chose sans pour autant que l’histoire précédente soit terminée.

Pourquoi dit-on d’un rêve qu’il est “prémonitoire” ?

Les gens parlent de rêve prémonitoire quand à posteriori ils estiment qu’un événement de la réalité ressemble à une situation qu’ils ont rêvé précédemment. Jusqu’à aujourd’hui, aucune étude expérimentale contrôlée n’a montré que les rêves avaient la capacité de prédire l’avenir.

Quelle différence entre “rêve” et “cauchemar” ?

Du point de vue neurologique, aucune ! C’est simplement la valeur émotionnelle qui différencie les deux.

Vous pouvez lire à ce sujet le livre Une fenêtre ouverte sur les rêves de Isabelle Arnulf ou le dernier livre de Michel Jouvet De la Science des rêves : mémoire d’un onirologue.

Cléo Schweyer

Un article de : , Laborantine en chef,
Posez lui vos questions & vos commentaires...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *