@ Adèle Bailly

C’est lundi, c’est clicologie !

Les arbres sont-ils des individus ? Voilà une question fort stimulante à laquelle le blog Les poissons n’existent pas apporte des éléments de réponses passionnants, en s’appuyant sur l’exemple du baobab. Avec cette autre question que l’on peut étendre au monde animal (les coraux par exemple) : plusieurs entités qui ont fusionné forment-elles une association d’individus, un nouvel individu ou un méta-individu ? Décidément, il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur le vivant.

Les objets non plus n’ont pas fini de nous surprendre, au train où vont les choses : en tâchant d’élaborer un moteur de recherche (= une intelligence artificielle) capable d’effectuer une recherche d’images à partir d’une description, les ingénieurs de Google ont amené des ordinateurs à voir en quelque sorte des formes dans les nuages. Sachez que chez les humains cela s’appelle la paréidolie, un bien joli mot dont voici une illustration :

pareidolia

Grande classe d’un post-doctorant français originaire de Nantes, Antoine Louveau : il vient de mettre à jour une partie du cerveau dont on ignorait l’existence, faute d’une technique de dissection suffisamment fine (que Louveau a mise au point, donc). Il s’agit d’un vaisseau lymphatique et cela pourrait élucider le phénomène des maladies cérébrales inflammatoires, que la médecine avait du mal à s’expliquer jusqu’à présent.

En parlant de médecine, vieillir est-il une maladie ? La question paraît saugrenue mais elle est actuellement posée par une équipe de chercheurs américains. Et la réponse de l’agence de santé des Etats-Unis aura des répercutions énormes, économiques bien sûr mais aussi sociales et philosophiques : faut-il cibler le vieillissement avec des médicaments qui le combattent directement, au lieu de soigner les maladies qu’il provoque comme on le fait aujourd’hui ? Pour vivre dans le monde merveilleux du futur, merci de patienter.

En attendant, si vous ne voulez pas mourir trop vite, sachez que 40% des cancers peuvent être évités par la prévention.

Vous n’arrivez pas à vous représenter un monde où l’on peut vivre jusqu’à 180 ans ? Vous êtes peut-être un aveugle de l’imagination.

Et enfin, la réponse à un des grands mystères de la vie. Embouteillages, pourquoi ?

Bonne semaine !

 

 

Cléo Schweyer

Un article de : ,

Laborantine en chef

,
Posez lui vos questions & vos commentaires...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *