Il y a quelques signes encourageants, mais on ne va pas se mentir : les femmes sont encore largement sous-représentées en science. Et à tous les niveaux.

Est-ce que c’est un problème ?

Eh oui! Déjà parce que l’égalité fait partie des droits humains de base (c’est toujours bon de le rappeler).

Et ensuite parce que les femmes, c’est quand même la moitié des humains qui peuplent cette planète : quand des femmes se détournent de carrières scientifiques à cause d’obstacles trop importants, c’est une perte pour l’ensemble de la société. N’est-ce pas ?

Il semblerait que ça ne soit pas si évident pour tout le monde, à en croire le vécu des (trop rares, on le répète) femmes qui peuvent mener des carrières scientifiques satisfaisantes.

Quelle est la place des femmes en science, et comment faire pour que ça s’améliore ?

Émission diffusée sur Radio Brume 90.7 le 14 mai 2017

Pour en parler, Sciences pour Tous accueille une équipe de chercheur.e.s de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Une équipe qui est à la fois un modèle et un contre-exemple.

Un modèle parce qu’avec une large majorité de femmes, l’équipe Augury a de quoi faire rêver ; de contre-exemple parce que dans sa discipline, les géosciences, il y a plutôt 25% de femmes d’habitude.

Cela a suscité pas mal d’étonnement et de réflexions à l’extérieur du groupe, et les a conduit à une réflexion collective sur les relations femmes-hommes dans la recherche.

L’équipe a relaté son expérience dans un poster sur l’égalité des chances présenté à l’assemblée générale 2017 de l’EGU, le principal temps fort annuel en géosciences.

BD de Alice Adenis
Extrait du poster Beyond statistics: local solutions to the underrepresentation of women in GeophysicsEGU General Assembly 2017 – BD de Alice Adenis

Invité.es

  • Marie Bocher, post-doctorante après un doctorat au sein de l’équipe AUGURY

 

  • Nicolas Coltice, enseignant-chercheur en géophysique à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et coordinateur du projet ERC AUGURY

 

  • Philippe Liotard, chargé de mission Egalité Diversité à l’Université Claude Bernard Lyon 1

 

Pour aller plus loin

 

 

 

Cléo Schweyer

,

Laborantine en chef

, vous a proposé ce contenu.
Posez lui vos questions & vos commentaires...


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *