Ramène ta science

Échangeons en direct

Sur Facebook :
L’actu de Sciences pour Tous et des débats, viens poser tes questions à des scientifiques!

Sur Twitter :
On te relaie des infos scientifiques grand public et on te répond!

Dernières actualités

Nous avons passé au crible un corpus d’une petite centaine d’emails – ou SPAMs si vous préférez ! – envoyés à une enseignante-chercheuse de notre université, Lyon 1, pour l’inviter à publier ses articles. Et nous avons pu dessiner un portrait-robot de la revue prédatrice-type, dont nous allons vous donner en exclusivité les caractéristiques.

La plaine martienne Oxia Planum

L’Agence spatiale européenne persiste et signe : ExoMars 2020 met le cap sur le site martien déjà sélectionné en 2015 et défendu par l’équipe lyonnaise.

 “Ce n’est qu’un outil” veut généralement dire “On a du recul, tout est sous contrôle”. Pas si simple.

Ça tombe bien: les aérogels de silice sont parfaits pour le job.

Addiction aux réseaux sociaux, placebos, mâles dominants, Dieu vs Darwin ou capacité à faire plusieurs choses à la fois : bienvenue dans la 3e saison d’Expresso !

Mais on comprend que vous soyez quand même contre la mesure.

Non. Et la question nous apprend plus de choses que la réponse.

Waptia (c’est son nom) est à l’origine du groupe des crustacés et des insectes.

Utiliser la musique pour augmenter les performances cognitives, ça sera peut-être notre quotidien demain.

Le réchauffement climatique semble produire de plus en plus d’événements climatiques extrêmes. Mais il pose problème à la théorie mathématique conçue justement pour prédire ces événements…

Toutes les questions que vous vous posiez sur le biomimétisme, ses applications et ses enjeux.

Avec les avancées scientifiques actuelles, particulièrement celles des biotechnologies, le transhumanisme est un sujet de débat actuel très controversé. Définir ce qu’est l’humain, poser des limites aux modifications corporelles, mesurer les enjeux éthiques … ces débats contemporains sont bien connus des amateur.rice.s de science-fiction.

Décoder les signaux venant du cerveau, c’est un peu comme parler à un extra-terrestre.

Monsieur M. et Sébastien Matteo Ⓒ Cléo Schweyer

Une rééducation cérébrale, complémentaire à la kiné, permettrait de mieux récupérer certains usages des mains chez les personnes tétraplégiques.

Nous générons chaque jour des quantités de données personnelles visibles ou invisibles, qui sont collectées par les géants d’Internet comme Google et Facebook. Ces informations sont utilisées pour nous catégoriser et représentent parfois une vraie menace pour notre vie privée.

Parce que l’Europe de l’énergie ne va pas se faire toute seule !

Heure d’hiver, écrans, horaires de travail… Nos rythmes de vie sont-ils bon pour notre santé?

Comment les sciences regardent-elles l’enfance? Peuvent-elles nous aider à mieux choisir nos stratégies d’éducation et de soin aux tout-petits?

Aujourd’hui, on peut (presque) tout pirater: un réseau, une voiture, une machine à voter… Comment se protéger des cyberattaques? Et à quel prix?

Une balade botanique pour découvrir la biodiversité sur le campus de LyonTech-la Doua.

Il y a quelques signes encourageants, mais on ne va pas se mentir : les femmes sont encore largement sous-représentées en science. Et à tous les niveaux.

Obésité et pollution, par Adèle Bailly

La pollution a-t-elle un impact sur notre poids ? La réponse de Brigitte Le Magueresse Battistoni, du Laboratoire CarMeN.

Le plafond de verre se porte bien, merci.

Depuis une quinzaine d’années, la biologie de synthèse a fait irruption dans le paysage scientifique et médiatique, et n’en finit pas de susciter innovation technologique et débats de société.

Si vous manquez d’inspiration, regardez la nature! Cela pourrait être une des devises du biomimétisme. Les autres pourraient être: imiter pour innover, et s’inspirer de la nature pour la préserver.

On entend souvent que le langage est le propre de l’humanité. Pourtant, tout le vivant communique, des bactéries à votre animal de compagnie.

Les pédagogies alternatives, Montessori en tête, ont le vent en poupe actuellement, notamment dans les médias. Mais que connaît-on réellement des effets d’une telle pédagogie sur les apprentissages ?

Pour l’édition 2016 de la Fête des Lumières, des artistes interprètent la recherche de pointe et nous font voyager entre infiniment petit et infiniment grand.

Et si les patients étaient aussi savants que leurs médecins ? Et si les malades avaient des choses à apprendre aux étudiants en santé ? Rencontre avec des acteurs du soin qui font bouger les lignes.

Face au monopole des grands éditeurs de revues scientifiques, de plus en plus d’acteurs défendent un libre accès aux résultats de la recherche. Le salut passe-t-il par l’ “open” ? Pas si simple.

Illustration : Adèle Bailly

Les rennes peuvent-ils accomplir leur mission sans risquer l’explosion?

Quelle pointure pour assurer la miraculeuse flottabilité?

Petit retour en images sur la bonne vieille poussée d’Archimède.

Si la ville est devenue le milieu naturel de l’espèce humaine, regardons un peu de quoi notre milieu est fait!

Cette vidéo présente la mise en évidence expérimentale de l’effet Venturi. L’effet Venturi (Giovanni Battista Venturi, physicien italien, 1746-1822) est un phénomène important de la dynamique des fluides, et présente la formation d’une dépression dans une zone où les particules sont accélérées.

Chaque année, quelques semaines après la rentrée et partout en France, la Fête de la Science invite le grand public à découvrir toutes les sciences ! L’édition 2016 se déroulera du samedi 8 au dimanche 16 octobre. La manifestation fêtera son 25e anniversaire.

Sans le coup d’œil incroyable de ce nomade du désert marocain, les débuts de la vie sur Terre seraient beaucoup moins bien connus.

Lorsque l’on dépose une goutte à la surface d’un liquide de même nature, et qu’il n’y a aucune vibration, la goutte coalesce. Explication du phénomène en vidéo.

Certains animaux peuvent régénérer leurs membres amputés. Une équipe lyonnaise cherche à découvrir quels sont les secrets cellulaires qui soutiennent ce “super-pouvoir”.

Vous regardez vos alertes Facebook en réunion ? Vous ne savez plus où donner de la tête face à vos centaines de mails ? L’info en continu vous stresse ? Soyez (plus) attentif à votre attention !

Balance de Bochkoltz

Un instrument très rare se cache parmi les trésors de la collection de physique. Quelle est son histoire ? Mystère, raconte Françoise Langlois, responsable de la collection.

Certains en rêvent, Claire Mallard l’a fait : elle publie un article en une de la très convoitée revue Nature avant même d’avoir soutenu sa thèse. 

Comment un physicien qui a marqué son époque a-t-il pu disparaître de la mémoire savante et de la mémoire collective ? La réponse est (en partie) du côté de sa personnalité.

Les scientifiques au cinéma sont-ils devenu cools ? Du Docteur Folamour à Seul sur Mars, le 7e art a changé de regard sur la science, de plus en plus traitée sous l’angle de la comédie.

Des physiciens de l’Institut Lumière Matière conduisent des expériences sur l’évaporation de l’eau dans des vols du CNES recréant la micropesanteur.

La réalité virtuelle n’a de virtuel que son nom : c’est une expérience cognitive, sensorielle et motrice bien réelle.

C’était un truc de geek, et voilà qu’elle révolutionne notre approche du vivant. L’impression 3D a fait son entrée dans le domaine de la santé ! 

13 doctorants, 13 thèses et 3 minutes au chrono. L’Université de Lyon participe pour la troisième année consécutive au concours “Ma thèse en 180 secondes”.

Isabelle Vauglin, de l’Observatoire de Lyon, est consultante scientifique pour 2101, sciences et fiction. Cette bande dessinée interactive fait dialoguer science et science-fiction : un exercice parfois acrobatique pour des chercheurs.

Illustration : Adèle Bailly

Le nucléaire français est en crise. On peut parler d’une crise existentielle, aujourd’hui que développement durable et protection de l’environnement gagnent progressivement le cœur de nos préoccupations, conduisant de plus en plus de gens à remettre en cause le modèle même de l’énergie nucléaire. On peut aussi parler d’une crise du vieillissement alors que plusieurs installations construites dans les années 1960 arrivent aujourd’hui en fin de vie.

Audrey Breton vue par Maximilien Gonçalves-martins

Les rapports de pouvoir sont, en partie, une histoire sans parole : langage non-verbal et marqueurs neuronaux jouent un rôle important dans la manière dont nous percevons l’autorité.

La découverte des ondes gravitationnelles, c’est super… non ? Notre chroniqueur répond.

Vous êtes de mauvaise humeur ? Rendez quelqu’un heureux, ça ira tout de suite mieux !

Illustration : Adèle Bailly

La première détection d’ondes gravitationnelles, le 11 février dernier, vient confirmer une des implications de la théorie de la relativité générale, proposée par Albert Einstein il y a 100 ans. Sciences pour Tous vous invite dans les coulisses de cet événement en compagnie de deux acteurs lyonnais sans qui rien de tout cela n’aurait été possible.

© Eric Le Roux, Université Claude Bernard Lyon 1

Etienne Javouhey dirige les urgences et la réanimation pédiatriques de l’HFME à Bron. Passionné et discret, il améliore grâce à sa recherche les soins quotidiens à ses petits patients.

Reportage au Laboratoire des Matériaux Avancés de LyonTech-La Doua, d’où sont sortis certains des miroirs avec lesquelles les ondes gravitationnelles, prédites par Einstein il y a cent ans, ont été observées pour la première fois.

2101 : le contexte climatique laisse peu d’avenir à l’humanité sur Terre. Fosto, astrophysicien banni de la communauté scientifique, vit avec Pandora, une intelligence artificielle… Partir de la science-fiction pour faire découvrir la science, c’est le pari de 2101.fr, une bande dessinée numérique dont le site est lancé mercredi 9 mars. Les 11 épisodes seront mis en ligne progressivement, au rythme de 2 par semaine jusqu’à la fin juin 2016.

Audrey Breton vue par Maximilien Gonçalves-martins

Audrey Breton vue par Maximilien Gonçalves-martins. L’objectif des recherches d’Audrey Breton, en quatrième année de thèse (2015) au Laboratoire sur le Langage Cerveau et Cognition (L2C2), est de comprendre comment nous analysons les asymétries sociale au niveau du cerveau et du comportement.

Illustration : Adèle Bailly

Les bonbons vert fluo, la vallée tout hérissée de cheminées d’usines le long de l’autoroute A7, le savant fou qui ricane devant son tube à essai fumant… Dans notre langage de tous les jours, “chimie” et “chimique” sont devenus synonymes d’artificiel, d’industriel, voire de polluant. Avec tout ça, on ne serait pas un peu injustes avec la chimie, cette très ancienne science de la matière et de ses transformations ?

Volem votar i votarem / Nous n'avons pas peur de voter CC SBA73

Si plus de trois témoins accusent un même suspect, il est probablement innocent : c’est l’étonnante conclusion à laquelle est arrivée une équipe de mathématiciens.

Illustration : Adèle Bailly

Sa mauvaise réputation lui colle à la peau. Mais avec une personne sur dix tatouée en France, le tatouage fait désormais partie de notre paysage quotidien, dans l’espace public ou au travail. Il apparaît même comme presque timide à côté d’autres pratiques de modification corporelles : piercing, scarification, marquage au fer ou prothèses fleurissent depuis la fin des années 90 et elles aussi, se démocratisent, mais sont encore loin d’être vraiment admises. Pendant ce temps, les progrès de la technique et de la médecine laissent entrevoir un monde où modifier son corps pour en améliorer les performances sera bientôt considéré comme une démarche normale, voire recommandée.

In the footsteps of Robocop © CC BY-NC 2.0/Visual Rips

Jusqu’où ira la transformation de l’humain ? A l’heure où l’accès à des modifications corporelles de plus en plus sophistiquées se démocratise, les enjeux de la “cyborgisation” du monde commencent à se faire jour. 

Quel est le point commun entre un champignon et le Père Noël ?

Illustration : Adèle Bailly

Hippocrate, le premier médecin, affirmait paraît-il que l’alimentation est la meilleure médecine. Le premier gastronome, Brillat-Savarin, lui répondait sans se démonter quelques siècles plus tard : “La santé, c’est du chocolat”. Deux idées simples et fortes devenues drôlement compliquées à notre époque où, de plus en plus, notre manière de nous nourrir définit qui nous sommes ou voulons être. Que manger ? Quand ? Comment ? Deux chercheurs en recherche médicale nous guident le long des chemins parfois surprenants entre notre assiette et notre santé. Docteur, qu’est-ce qu’on mange ?

Anthony Lannes vu par Stéphane Balmain

Anthony Lannes vu par Stéphane Balmain. La thèse d’Anthony, en troisième année de thèse (2014) au Laboratoire des Multimatériaux et Interfaces, s’articule autour de la synthèse d’aimants moléculaires qui sont des aimants tels que les magnets que nous collons sur nos frigos mais de la taille d’une molécule.

Le poussin du Jardin des Plantes, Voyage à Nantes 2014 cc flickr.com/photos/chat_44/

A moins d’être Batman, vous avez sûrement déjà été fatigué.e. Et dans ces moments-là se pose un cruel dilemme : café ou sieste ? 

Illustration : Adèle Bailly

Sommes-nous seuls dans l’Univers ? Pourra-t-on un jour habiter d’autres planètes ? Que nous apprend l’histoire de l’Univers sur notre propre histoire ? Avec nous pour en parler sur Radio Brume, trois chercheurs de l’Université Claude Bernard Lyon 1, trois infatigables explorateurs de l’Univers. Ensemble nous allons zoomer depuis l’Univers lointain jusqu’à une planète proche de nous, la planète Mars. 

@ Adèle Bailly

Dimanche 22 novembre à 20 heures, retrouvez-nous sur Radio Brume 90.7 ! Un rendez-vous mensuel d’une heure pour vivre la science avec ceux qui la font à l’Université Claude Bernard Lyon 1…. Et ailleurs !

Pinocchio CC BY-NC-ND Bryan Murphy

A partir de janvier 2016, deux équipes lyonnaises travailleront avec Le Monde.fr à une suite d’outils anti-bobards pour faciliter le travail des journalistes.

Manon Lascol vue par Laurent Briday

Manon Lascol vue par Laurent Briday. L’objectif des recherches de Manon, en troisième année de thèse (2015) à l’Institut des Sciences Analytiques (ISA), est de développer des microparticules mucoadhésives pour l’encapsulation de substances couramment utilisées dans le traitement des infections buccales.

@ Adèle Bailly

L’algorithme fera-t-il bientôt partie de l’équipement de base du journaliste ?  Une équipe du LIRIS (Laboratoire d’InfoRmatique en Image et Systèmes d’information), participe, avec le journal LeMonde.fr et quatre autres établissements et centres de recherche, à un projet qui pourrait changer le quotidien des journalistes du monde entier.

Cette fois, c’est officiel : le rover de la prochaine mission européenne vers Mars se posera sur Oxia Planum, une vaste plaine identifiée et proposée par l’équipe de Cathy Quantin-Nataf à Lyon.

Pour survivre, il faut (aussi) apprendre. Et pour retenir une leçon, qu’est-ce qui marche le mieux : la récompense ou la punition ? La réponse est inattendue.

Docteure en cancérologie, Rana El Sabeh se passionne pour le monde de l’entreprise. Et se rêve en entrepreneuse de la recherche.

Nos vies numériques aussi ont une empreinte carbone : les 100 sites web français les plus visités consomment autant d’électricité que 3000 foyers.

Un patient atteint d’un trouble obsessionnel compulsif a été opéré à l’Hôpital Neurologique de Bron. Une première lyonnaise pour la neurochirurgie fonctionnelle, technique récente aux résultats encourageants.

Représentation artistique de jeunes larves de drosophile en sous-nutrition chronique ©Berra Erkosar

L’équilibre de la flore intestinale joue un rôle clé dans la sous-nutrition : les bactéries peuvent aggraver comme atténuer les effets physiologiques de la privation de nourriture.

On connait Cédric Villani pour sa médaille Fields et sa passion de la médiation, un peu moins pour son rôle à Wikimédia France. Partage des connaissances, accès libre aux données scientifiques : il s’exprime.

Making-of (photo Amélie Véron)

Un chercheur, une thèse, une image : c’est le défi lancé depuis 2011 par These’s art, projet qui réunit de jeunes chercheurs et des photographes souvent non scientifiques. Ils reviennent sur cette expérience.

@ Adèle Bailly

L’agence spatiale américaine (NASA) a annoncé il y a quelques jours une “découverte scientifique majeure” : de l’eau salée s’écoulerait sur Mars. Nos enfants iront-ils s’installer sur la planète rouge ? Nous avons demandé à Cathy Quantin-Nataf, qui pilote le projet e-Mars, ce qu’elle en pense.

Le making off (Myriam Agnel)

Un chercheur, une thèse, une image : c’est le défi lancé depuis 2011 par These’s art, projet qui réunit de jeunes chercheurs et des photographes souvent non scientifiques. Ils reviennent sur cette expérience.

These’s art : Léa Bello vue par Samuel Mailliot

Léa Bello vue par Samuel Mailliot. En troisième année de thèse (2015) au Laboratoire de Géologie de Lyon, Terre, Planètes, Environnements. Léa travaille sur les liens entre la tectonique des plaques et la convection dans le manteau terrestre. En couplant un puissant code numérique permettant de résoudre les équations de convection dans le manteau terrestre avec des données de surface, Léa crée une nouvelle génération de modèles capables de reconstituer les mouvements dans le manteau terrestre et de prédire leur évolution. Passionnée de théâtre, Léa est ici mise en scène dans une robe de papier créée pour l’occasion à partir des résultats de ses modélisations.  

Clara Inocente

Vétérinaire, Clara Inocente vient de soutenir une thèse en pédiatrie. Si son travail ouvre des perspectives nouvelles sur la narcolepsie, maladie méconnue, son parcours invite à s’interroger sur le rapport entre humain et animal.

La Montsechia vidalii donnait du fil à retordre aux paléobotanistes depuis un siècle et demi. Une équipe internationale, dirigée par un chercheur du Laboratoire de Géologie de Lyon, vient de la doter d’une identité définitive.

Rémi Quirion, Scientifique en chef du Québec

Science et politique font-elles bon ménage ? C’est possible si les citoyens s’impliquent : voici le thème et la conclusion d’une rencontre organisée en août à Montréal par l’Institut du Nouveau Monde.

These’s art : Loren Jorgensen vue par Eric Le Roux

Loren Jorgensen vu par Eric Le Roux. En deuxième année de thèse (2015) à l’Institut Lumière Matière (ILM), Loren travaille sur les fluides dits “à seuil”, très répandus dans la vie courante et dans l’industrie. Ils ont la particularité de ne pouvoir couler que soumis à une force suffisante. On y trouve par exemple le gel, la mayonnaise, le ciment, certains produits pétroliers…

Karim Mouzannar vu par Thierry Fournier. En deuxième année de thèse (2015) au Centre International de Recherche en Infectiologie (CIRI), Karim cherche à mettre en évidence l’influence de la balance énergétique de la cellule sur la réplication du virus de l’hépatite B.

De la fac de chimie au Musée des Confluences, Séverine Derolez s’est construit un parcours unique. La formule : un peu d’intuition, un grain de créativité et beaucoup de volonté.

@ Adèle Bailly

Bonne nouvelle tout le monde ! Ce mardi 30 juin, vous dormirez une seconde de plus (si toutefois vous êtes couchés à 23 heures cinquante neuf minutes et soixante secondes). Pourquoi cette “seconde intercalaire” ? La réponse en vidéo sur le site du Monde.fr

Une équipe de l’Université Lyon 1 a participé à une belle aventure scientifique racontée dans un épisode de la série Histoires de recherches, produite par l’Inserm.

Une “déformation des cellules de l’organisme”, une “maladie dégénérative”: connaissez-vous vraiment le cancer ? Faites le point avec cette vidéo !

Notre photographe a suivi sur le terrain les chercheurs du LEHNA, qui étudient depuis 23 ans l’impact du climat sur des populations de tritons.

Quand la biodiversité est abîmée par une crise écologique globale, comment et à quelle vitesse se répare-t-elle ? En répondant à cette question, le paléontologue Gilles Escarguel et ses collègues en posent une autre : la place du hasard dans l’histoire de la vie.

Pourquoi la période de “froid” du mois de mai, qu’on appelle les Saints de glace, tombe-t-elle à ce moment-là ? La réponse d’Alain Miffre de l’Institut Lumière Matière.

Jean-Bernard Caron

Ancien de l’université Lyon 1, le paléontologue Jean-Bernard Caron est tombé à vingt ans amoureux des schistes de Burgess, l’un des plus importants gisement de fossiles du monde. Aujourd’hui conservateur au Musée Royal de l’Ontario, il brûle d’une passion intacte pour sa discipline.

C’est lundi, c’est clicologie ! Il est toujours bon de se souvenir qu’une hypothèse scientifique est par définition réfutable. Cela veut dire que pour être considérée comme scientifique, une proposition doit pouvoir être contredite par une observation ou une expérience. S’il est impossible de prouver qu’une affirmation est fausse, alors elle est considérée comme méta-physique (ce qui ne veut pas forcément dire qu’elle est absurde, mais c’est une autre histoire…) et non comme scientifique. En l’honneur de ce principe magnifique et pourtant souvent oublié par les non-scientifiques (et certains scientifiques aussi malheureusement), une petite clicologie spéciale scepticisme et réfutation !

Le vaccin contre la poliomyélite a 60 ans en 2015. Une exposition créée par des étudiants de l’Université Claude Bernard Lyon 1 revient sur l’histoire complexe de cette découverte et de son auteur, Jonas Salk.

Mais pourquoi certains verres deviennent-ils blancs au lave-vaisselle ? Et comment lutter contre ce phénomène ? La réponse de Gérard Panczer, chercheur à l’Institut Lumière Matière.

C’est mardi, c’est clicologie !

Gabrielle Scalabrino vue par Eric Le Roux. En troisième année de thèse (2015) à l’Institut de recherches sur la catalyse et l’environnement de Lyon (IRCELYON), Gabrielle s’occupe de transformer des huiles végétales, comme l’huile de colza, pour leur donner des propriétés plastifiantes afin de rendre des plastiques souples.

Un seul de ces trois objets est un verre volcanique… Saurez-vous le retrouver ?

Et si le clair de lune avait transformé notre destin à tous ? C’est un peu la douce idée derrière Les rêveurs lunaires – Quatre génies qui ont changé le monde, roman graphique que signent ensemble le mathématicien Cédric Villani et le dessinateur Baudouin.

C’est lundi, c’est clicologie ! (Cela faisait TRÈS longtemps que nous n’avions pas eu le bonheur, que dire, l’honneur de vous proposer une revue de Net. On est bien content. Ça va vous ?) Fêtons le lancement du Sciences pour Tous tout nouveau tout beau, SPT-V2 de son petit nom, avec une clicologie spéciale “nouvelles versions”.

Plus de 700 personnes sont autopsiées chaque année à l’Institut Universitaire de Médecine Légale de Lyon. Pour découvrir la vérité sur leur décès, mais aussi mieux soigner et protéger les vivants.

Laurie-Anne Sapey-Triomphe

Laurie-Anne Sapey-Triomphe, doctorante au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon a remporté la finale locale de l’Université de Lyon de “Ma thèse en 180 secondes”. Découvrez son portrait-robot, sa thèse en 6 questions et sa prestation.

Les patients atteints de cancer ont souvent des troubles de la coagulation : un patient sur cinq décèdera des suites d’un caillot dans les vaisseaux sanguins.  Pourquoi ? Un nouveau gène est mis en cause. 

Joël Uchuya Castillo

Joël Uchuya Castillo vu par Thierry Fournier. En deuxième année de thèse (2014) au Centre de Génétique et de Physiologie Moléculaire et Cellulaire (Université Claude Bernard Lyon 1 / CNRS), Joël cherche à comprendre comment les hormones thyroïdiennes peuvent influencer le développement du cancer colorectal.

Agenda

A l’occasion de la sortie du film Imitation game qui relate la vie d’Alan Turing, le Pôle Culture des Sciences de l’université Claude Bernard Lyon 1, la Faculté des Sciences et des Technologies et le cinéma Comoedia s’associent et vous invitent à venir voir ou revoir l’exposition originale créé en 2013 autour d’Alan Turing.

Cédric Ray

Montre à quartz, photocopieur, aspirateur : la passion du physicien Cédric Ray est de révéler la science à l’œuvre dans ces objets devenus banals.

« Bisphenol A » par Calvero. — Selfmade with ChemDraw.. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bisphenol_A.svg#mediaviewer/File:Bisphenol_A.svg

Surprise ! Le bisphénol A ne présente pas de risques pour la santé, d’après l’Autorité européenne de sécurité des aliments. La réaction de Vincent Laudet, chercheur à l’Institut de Génomique Fonctionnelle de Lyon.

Une équipe de chercheurs hollandais a présenté en 2013 le premier steak fabriqué in vitro. Mais pourquoi remplacer la viande traditionnelle ?

@ Adèle Bailly

En 2010 la famille Itard a fait don de la totalité des ouvrages d’histoire des mathématiques de Jean et Gilles Itard à la bibliothèque universitaire de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Le fonds Itard est déposé à la Bibliothèque de mathématiques, qui peut ainsi mettre à disposition de ses chercheurs et étudiants cette riche bibliothèque privée.

These’s Art : Margaux Perrin vue par Jacques Ducruet

Margaux Perrin vue par Jacques Ducruet. En thèse (2011) au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, Margaux étudie les mécanismes cérébraux mis en jeu lors de l’utilisation d’une interface cerveau-ordinateur, c’est à dire une interface qui permet de “commander une machine par la pensée”.

C’est lundi, c’est clicologie !

Thes'art : Xavier Hinaut par Amélie Véron

Xavier Hinaut vu par Amélie Véron. En thèse (2011) à l’Institut Cellule Souche et Cerveau (Université Claude Bernard Lyon 1/INSERM/CNRS), Xavier cherche à comprendre les mécanismes neuronaux du langage.

Agenda

Le Musée des Confluences ouvre au public le samedi 20 décembre 2014. Ce grand musée des sciences et sociétés propose une collection permanente riche de plus de 3000 pièces, réparties en quatre espaces : Origines, espèces, sociétés, éternités.

Agenda

Partenaire du festival de cinéma et sciences “A Nous de Voir”, l’Université Claude Bernard Lyon 1 organise deux soirées “off” sur le thème de la responsabilité du scientifique.

C’est lundi, c’est clicologie !

Maoulide Saindou vu par Philippe Accary

Maoulide Saindou vu par Philippe Accary. En thèse (2011) au Laboratoire de Biométrie et Biologie Évolutive, Maoulide étudie, tel un détective, les maladies pour mieux comprendre leur fonctionnement et mieux les maîtriser.

C’est lundi mercredi, c’est clicologie !

Grâce aux progrès de la science, notre espérance de vie ne cesse d’augmenter. Mais cette bonne nouvelle pour les individus représente un risque pour la société.

C’est lundi, c’est clicologie !

C’est lundi, c’est clicologie !

On sait aujourd’hui reproduire les sens humains avec des capteurs électroniques. Une technologie complexe, très utile et de plus en plus largement exploitée.

Philippe Liotard

Des tribunes des stades à la Mission pour l’égalité à l’université, le sociologue Philippe Liotard déconstruit les idées reçues et les clichés… à commencer par les siens.

Agenda

Le musée Claude Bernard, entièrement rénové, ré-ouvre ses portes les 18 et 19 octobre à l’occasion des journées portes ouvertes. Venez découvrir la vie et l’œuvre de Claude Bernard, éminent scientifique du XIXème, fondateur de la médecine expérimentale.

Agenda

Organisé en partenariat avec la Société Nationale de Médecine et des Sciences Médicales de Lyon, fondée en 1789 et le Musée Testut Latarjet d’anatomie et d’histoire naturelle médicale, ces conférences sont ouvertes à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de la médecine. La séance inaugurale aura lieu le mardi 14 octobre 2014 avec une conférence du Pr. J. P. H. NEIDHARDT : “Maladie et mort de quelques personnages historiques”.

Oxia Planum, ESA/DLR/FU Berlin & NASA MGS MOLA Science Team

C’est officiel : le site d’atterrissage proposé par l’équipe e-Mars pour la mission européenne Exo Mars 2018 fait partie des quatre finalistes internationaux.

Nicolas Pelay vu par Eric Le Roux

Nicolas Pelay vu par Eric Le Roux. En thèse (2011) à l’Institut Camille Jordan, Nicolas étudie les possibilités d’apprentissage des mathématiques par le jeu.

Que vous soyez amateur ou expert, enfant ou adulte, cette exposition est faite pour vous !

Vous aimez la science ? Elle vous le rend bien ! Venez partager vos étonnements et vos enthousiasmes avec les chercheurs de l’université.

Estelle Metay

La chimiste Estelle Métay met au point des solutions alternatives “vertes” aux composés utilisés dans l’industrie. Un travail de liaison, moléculaire et humaine.

Si la Terre était couverte de plaques comme une place de pavés, la tectonique des plaques serait un excellent modèle géologique. Mais ce modèle n’est pas parfait… pour le moment.

Virpath (Photo : © Eric Le Roux / Université Claude Bernard Lyon 1)

Un brevet déposé en août 2014 par le laboratoire VirPath et la société Calixar pourrait permettre de vacciner jusqu’à six fois plus avec les mêmes quantités d’antigènes.

These’s art : Anthony Zoropogui vu par Eric Le Roux

Anthony Zoropogui vu par Eric Le Roux. En thèse dans l’unité de recherche Ecologie Microbienne de Lyon (2011), Anthony travaille sur les Nocardia, des bactéries retrouvées dans le sol.

Comment Angelo Mariani a presque inventé la boisson la plus consommée du monde.

En travaillant avec les enfants précoces, on apprend beaucoup de choses sur la manière dont fonctionne notre cerveau (hors-norme ou pas).  

La biologiste moléculaire Pascale Cohen © Eric Le Roux / Université Claude Bernard Lyon 1

La biologiste moléculaire Pascale Cohen a mis au point un test pour mieux prévoir la réponse au traitement et le risque de rechute du cancer du sein.

“Comment peut-on parler à la fois d’expansion de l’univers et de Grand Attracteur, cette zone de convergence des galaxies du Laniakea ? J’aurais imaginé, après un big bang, un phénomène de diffusion plutôt que de concentration des galaxies.” Réponse avec Hélène Courtois de l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules.

Comment l’effondrement du fossé rhénan a-t-il façonné le Rhin, la Saône et le Rhône tels que nous les connaissons aujourd’hui ? La réponse de Maheo Gweltaz, du Laboratoire de Géologie de Lyon: Terre, Planètes et Environnement.

Illustration : Adèle Bailly

Perrine Ruby, du Centre de recherche en neurosciences de Lyon, donne un éclairage sur le monde mystérieux de nos rêves.

Viktor Volchkov

L’équipe de Viktor Volchkov est la seule en France à étudier au niveau moléculaire pourquoi le virus Ebola est aussi ravageur. Avec des solutions en ligne de mire.

Une tranche du Superamas Laniakea dans le plan équatorial supergalactique

Avec une équipe internationale, l’astrophysicienne-cosmographe Hélène Courtois a découvert le super continent de galaxies dans lequel nous vivons: Laniakea.

C’est lundi, c’est clicologie !

Faut-il être scientifique pour écrire la biographie d’un savant ? 

Hélène Courtois

Cosmographe passionnée, Hélène Courtois dessine des cartes de l’Univers en mouvement et cherche à estomper les frontières entre recherche de pointe et grand public.

Des empreintes de dinosaures sauropodes, de gigantesques herbivores au long cou, ont été découvertes dans l’Ain en avril 2009, sur le site de Plagne. Elles comptent parmi les plus grandes connues à ce jour et forment des traces qui s’étendent sur des dizaines voire des centaines de mètres.

Naveed Ahmed vu par Nadine Beysseriat. En thèse (2011) au Laboratoire d’Automatique et de Génie des Procédés (LAGEP), Naveed travaille sur la préparation des nanoparticules pour le diagnostic et le traitement de la tumeur.

C’est lundi, c’est clicologie !

Une collection unique d’objets gravés, véritables objets d’art mobilier, est conservée dans les Collections de Géologie de l’Université Claude Bernard Lyon 1.

C’est lundi mardi, c’est clicologie !

Michael Mrissa

Michaël  Mrissa coordonne le projet de recherche en informatique ASAWoO, qui explore des solutions techniques et éthiques pour construire le “Web des objets”.

Stéphanie Pigeot-Rémy vue par Eric Le Roux

Stéphanie Pigeot-Rémy vue par Eric Le Roux. En thèse (2011) à l’Institut de recherche sur la catalyse et l’environnement de Lyon, Stéphanie étudie la photocatalyse comme procédé d’avenir pour la dépollution de l’eau et de l’air.

Cathy Quantin-Nataf

L’équipe de Cathy Quantin-Nataf vient de proposer un site d’atterrissage pour le robot européen ExoMars, qui part en 2018 à la recherche de la vie sur Mars.

C’est lundi, c’est clicologie !

Christophe Cendres-Bozzi vu par Stéphanie Allaix. En thèse (2011) au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, Christophe cherche à identifier les mécanismes moléculaires impliqués dans les troubles de la vigilance présents chez les patients atteints de la maladie de Parkinson.

C’est lundi mercredi, c’est clicologie !

Quel est le terme  général de la suite numérique 1 ;2 ;2 ;3 ;3 ;3 ;4 ;4 ;4 ;4… ?  La réponse de Lorenzo Brandolese, chercheur à l’Institut Camille Jordan

Cosmic lens MACS J1720+35 helps Hubble to find a distant supernova

Pour observer les champs profonds de l’Univers, des amas de galaxies font parfois office de télescope. Comment est-ce possible ?

En analysant le système digestif d’animaux fossiles, Jean Vannier nous éclaire sur la période qui a connu la plus grande diversification du vivant.

La première édition française du festival Pint of Science démarre aujourd’hui. Vous en reprendrez bien une petite ?

Prenez votre lampe torche et votre curiosité, et venez découvrir les collections de l’université à l’occasion de la nuit des musées 2014.

Jessica Flahaut vue par Vincent Martin

Jessica Flahaut vue par Vincent Martin. En thèse au Laboratoire de Géologie de Lyon (2011), Jessica travaille sur la région de Valles Marineris sur Mars.

Naturaliste globe-trotteur et mathématicien de talent, Auguste Bravais a fondé la cristallographie moderne en démontrant l’existence de quatorze réseaux cristallins.

@ Adèle Bailly

Des conséquences du changement climatique sont déjà visibles aux quatre coins des Etats-Unis, comme le montre un rapport publié mardi 6 mai par un organisme gouvernemental américain.

La tendance actuelle de la recherche favorise les thématiques jugées a priori prometteuses. Mais les découvertes ne sont pas toujours programmables : nombre de prix Nobel sont nés d’un heureux hasard.

On ne prévoit bien que ce que l’on connaît. Mais comment faire si ce que l’on cherche à comprendre n’est presque jamais observé ?

Comment décider dans un monde en perpétuel mouvement ? En travaillant sa capacité d’analyse.

Une équipe lyonnaise apporte de nouveaux éléments, à l’heure où le risque qu’il représente pour la santé est réévalué par l’Union Européenne.

Puisqu’il est “impossible que l’improbable ne se produise jamais“, comme l’affirmait le mathématicien allemand Emil Julius Gumbel, la science travaille depuis longtemps à modéliser le “cygne noir”, événement rare aux conséquences dévastatrices. 

La collection de paléontologie et de géologie de Lyon 1 est l’une des premières d’Europe. Grâce à ses conservateurs, c’est aussi un centre de ressources pour la recherche.

alexandre yersin

Un scientifique, une histoire, deux expositions : partez à la rencontre d’Alexandre Yersin, découvreur du bacille de la peste, chercheur de génie et personnage déconcertant.

En ce matin d’avril 2014, un patient de 76 ans s’apprête à subir une intervention de chirurgie robotique. Reportage.

C’est lundi mardi, c’est clicologie !

Mickaël Rigault vu par Noël Podevigne. En thèse (2011) à l’Institut de Physique Nucléaire de Lyon (Lyon1/CNRS/IN2P3), Mickaël étudie les galaxies hôtes des supernovae.

80% de la matière est de forme cristalline.

L’oiseau préhistorique géant Gastornis était en fait un paisible herbivore, a découvert Delphine Angst, doctorante en paléontologie. 

C’est lundi vendredi lundi d’après oh et puis mince, c’est clicologie !

Avec les ateliers de physique, Françoise Langlois et Jean-François Jal vous feront découvrir d’anciens appareils de mesure des ondes.

Vitesse et pollution, Adèle Bailly

Est-ce que je pollue moins en conduisant moins vite ? La réponse de Stéphane Balmain, de l’IUT Lyon 1.

On parle de “bosse des maths” en référence à la théorie des reliefs du crâne (ou phrénologie), qui a eu son heure de gloire chez les criminologues du XIXe siècle.

Pendant Quais du Polar, le Musée Testut-Latarjet d’anatomie et le droguier de la faculté de pharmacie sont ouverts au public.

C’est lundi, c’est clicologie !

Pour donner vie à sa monstrueuse créature, le docteur Frankenstein aurait très bien pu utiliser un appareil tel que celui-là, inspiré par les travaux de Luigi Galvani sur l’ “électricité animale”.

Pour évoluer dans le monde réel et interagir avec les humains, les robots doivent pouvoir s’adapter. Une faculté qui passe notamment par la mémoire.

Harmony par Prabhu B Doss

La symétrie est la règle dans le monde animal, et c’est à elle que nous devons la diversité des espèces.

On ne les voit (presque pas) mais elles font de gros dégâts : que sont les particules fines ?

Savant globe-trotteur, talentueux et touche-à-tout, Auguste Bravais a mis le monde en mathématiques, fondant la cristallographie moderne et irriguant de nombreuses autres disciplines.

Pauline Rolland vue par Eveline Gallet et Michel Miguet. En thèse au laboratoire d’Automatique et de Génie des Procédés  (2011), Pauline travaille sur les toxiques de guerre et la décontamination.

Ces vidéos 3D sur la neuroanatomie de la motricité permettent de comprendre comment le cerveau contrôle le mouvement.

@ Adèle Bailly

Si les femmes s’affament pour ressembler à des poupées Barbie (comme le dénonçait en 2013 une association américaine de lutte contre l’anorexie), les hommes, eux, prennent des stéroïdes pour arborer une musculature de gladiateur. C’est ce qu’affirme cet article paru sur le site Slate.fr, qui attribue aux films comme 300 : la naissance d’un empire le nombre croissant d’hommes victimes de troubles du comportement alimentaire ou présentant des conduites à risque. D’après le magazine Time, un programme de musculation identique à celui suivi par les acteurs du film serait ainsi commercialisé. Dans une interview, un des acteurs principaux raconte d’ailleurs qu’il n’a pas pu faire de musculation pendant un an après le tournage tant la préparation de 300 l’a épuisé. Deux études, l’une parue dans JAMA Pediatrics et l’autre dans International journal of men’s health s’alarment de ce nouveau phénomène de conduites dangereuses chez les hommes jeunes et moins jeunes. Des…

semaine du cerveau 2014

Organisée par la Société des Neurosciences depuis 2008, la Semaine du Cerveau offre mille et une occasions de découvrir cet organe fascinant qu’est le cerveau. Spectacles, ateliers, conférences…. Demandez le programme !

Les amateurs de jeux vidéos sont moins caricaturaux que leurs personnages préférés.

Mieux comprendre comment se forment les nuages permettra de réduire les incertitudes liées au réchauffement climatique.

@ Adèle Bailly

Qu’est-ce qui nous différencie vraiment des grands singes ou des dauphins ? Depuis l’apparition de notre espèce, notre cerveau n’a cessé de grandir. Dans un billet de blog paru sur le site canadien Agence Science Presse, on peut suivre les aventures du cortex, dont l’aire dite “associative” a connu au cours des ans une expansion sans équivalent dans le règne animal. Passionnant.  

@ Adèle Bailly

Cette animation 3D assez bluffante présente la manière dont un virus, ici représenté par une particule, aborde la cellule qu’il souhaite infecter. La particule change de couleur selon sa vitesse de déplacement (rouge quand elle va plus vite, bleue quand elle ralentit). Cette prouesse a été réalisée en utilisant deux caméras, une qui suivait la cellule et une qui filmait l’environnement extérieur.

C’est lundi, c’est clicologie !

Venez dialoguer avec les chercheurs, autour d’un café, sur les grands enjeux en matière de recherche en cancérologie.

@ Adèle Bailly

Dans cette très jolie vidéo (en Anglais mais qui se comprend sans le texte), Dennis Hlynsky, de l’Université de Design de Rhode Island, donne à voir les motifs dessinés par les oiseaux et les insectes au cours de leurs déplacement.

@ Adèle Bailly

Des exoplanètes plus favorables que la Terre à l’apparition de la vie ? C’est l’hypothèse développée très sérieusement par René Heller (McMaster University, Hamilton, Ontario, Canada) et John Armstrong (Weber State University, Ogden, Utah, États-Unis) dans la revue Astrology. Ils y exposent point par point tous les éléments qui pourraient jouer un rôle dans l’apparition puis le développement d’organismes de plus en plus complexes : activité tectonique, champ magnétique, température… Le blog Autour du ciel s’en fait l’écho ici. Vous pouvez lire l’abstract de l’article original (en Anglais) ici.

Le site Anatomie 3D réunit un ensemble de ressources vidéo 3D permettant de s’approprier le fonctionnement du corps humain.

Certaines personnes se souviennent de leurs rêves tous les matins alors que d’autres s’en souviennent rarement. L’équipe de Perrine Ruby, du centre de recherche en neurosciences de Lyon a étudié l’activité cérébrale de ces rêveurs afin de comprendre ce qui les différencient.

L’existence de faux en peinture n’étonne pas. L’existence de faux en matière de livres anciens est inconnue du grand public… et de certains bibliothécaires ! Elle est pourtant ancienne, et les livres modifiés ou fabriqués sont difficiles à détecter. Une première catégorie de faux sont des faux partiels : des ouvrages authentiques mais incomplets pour lesquels on ajoute les feuillets manquants en les prélevant sur d’autres exemplaires ou en les fabriquant. Une seconde catégorie de faux est constituée d’ouvrages entièrement fabriqués pour abuser l’acheteur. Une conférence de Dominique Varry (professeur à l‘ENSSIB) pour découvrir les faux ouvrages anciens, les techniques permettant de les repérer, et évoquer des affaires célèbres… dont la plus récente est encore en cours et concerne des ouvrages de Galilée. Illustration : Old books par Maguis & David (CC BY 2.0)

@ Adèle Bailly

Joyeux anniversaire, Nicolas Copernic ! Né le 19 février 1473, le génial médecin et astronome polonais est à l’origine du modèle héliocentrique du système solaire (la Terre tourne autour du Soleil et non l’inverse). Cette idée iconoclaste a provoqué la révolution copernicienne, un bouleversement radical des idées scientifiques et philosophiques de son temps. Ses découvertes furent accueillies plutôt fraîchement… et pas seulement par les autorités religieuses. Une histoire racontée par Pour la Science. Illustration : Portrait de Copernic par Jan Matejko

@ Adèle Bailly

A découvrir dans l’émission Ca rime à quoi sur France Culture, un pan méconnu de la culture scientifique : la poésie. L’anthologie Muses et ptérodactyles, la poésie de la science de Chénier à Rimbaud rassemble des textes inspirés par les grandes découvertes scientifiques du XIXe siècle à de nombreux poètes : Hugo, Lamartine, Rimbaud, Flaubert… Une manière de ressentir l’impact que les percées médicales, l’algèbre ou les théories évolutionnistes ont pu avoir sur leur époque.  

C’est lundi, c’est clicologie !

Parmi les ouvrages du fonds ancien de la bibliothèque universitaire, se trouve un petit opus de 60 pages, vantant toutes les qualités du “Mets des Dieux” : le chocolat.

Festival Science et Manga: 5ème édition!

Pour sa 5e édition, le Festival Science et Manga se penche sur la question du genre. Vaste sujet… D’autant plus que les mangas brouillent volontiers les lignes entre masculin et féminin. A vous de démasquer les personnages !

19 minutes de temps de pose

MUSE est un instrument d’observation des étoiles ultra perfectionné. C’est un spectrographe intégral de champ : un instrument qui découpe et analyse la lumière collectée par un télescope. Conçu pour l’Observatoire austral européen, MUSE ouvre un champ d’investigation énorme : formation et évolution des galaxies, population stellaire dans les galaxies proches, trous noirs super massifs, jeunes étoiles… autant d’informations obtenues en analysant le spectre lumineux. Pendant plus de 10 ans, le Centre de Recherche Astrophysique de Lyon (CRAL) a piloté ce grand projet européen. En janvier 2014, MUSE a été installé sur le Very Large Telescope de l’observatoire de Cerro Paranal au Chili. Ce reportage permet de suivre les équipes du CRAL dans les dernières étapes du montage. Copyright images : Eric Le Roux, Université Claude Bernard Lyon 1 / CNRS / ESO

On nous le répète à longueur d’année : les Français n’aiment pas les maths, et du coup ils sont mauvais. Et si c’était plus compliqué que ça ?

En complément de l’entraînement physique, les sportifs font aussi travailler leur tête.

“Presque tous les hommes meurent de leurs remèdes, et non pas de leurs maladies”  (Molière, Le Malade imaginaire) La médecine du XVIIe siècle est marquée par des progrès sociaux et scientifiques fulgurants.  Ce sont les débuts d’une démarche d’observation et d’expérimentation : les croyances anciennes sont peu à peu abandonnées. Mais la France du Grand Siècle ne compte que 200 médecins environ. Le peuple fait dès lors appel au barbier ou au rebouteux pour se soigner… Malgré les progrès de la médecine, les soignants ne disposent encore que de peu de méthodes de cure. Les plus connues sont le lavement et la saignée, parfois utilisées à tort et à travers comme Molière s’est plu à le caricaturer dans son théâtre. Illustration : Honoré Daumier, via Wikimedia Commons

@ Adèle Bailly

Imaginée par les artistes Mouna Andraos et Melissa Mongiat, Chorégraphies pour des humains et des étoiles est une installation interactive projetée sur la façade du Planétarium de Montréal.

@ Adèle Bailly

Un phénomène météo étrange et merveilleux :  les sapins du Mont Zao, au Japon, se transforment en “monstres” sous l’effet du vent et de la neige.

@ Adèle Bailly

Malgré son statut incontesté de légende vivante de la physique, Stephen Hawking, célèbre auteur d’Une brève histoire du temps, ne dédaigne pas faire une petite blague. La preuve par 1O… on vous laisse juge de la qualité de son humour. http://www.levif.be/info/actualite/sciences/les-10-meilleures-blagues-scientifiques-par-stephen-hawking/article-4000516728312.htm Image : Steven F. Udvar-Hazy Center: Space exhibit, models of early scientific satellites Par Chris Devers (CC BY-NC-ND 2.0)

@ Adèle Bailly

La nature doit-elle être protégée par souci d’économiser nos ressources, ou parce qu’il existe un “quelque chose de plus” nous obligeant, moralement, à la respecter pour elle-même ? Le débat n’est pas nouveau, et les deux points de vue continuent de s’opposer. Sur son blog, le chercheur Vincent Devictor raconte l’histoire haute en couleur d’un affrontement, celui de deux amis que leur vision opposée du sujet a fini par séparer. L’histoire se passe dans l’Amérique du XIXe siècle, et elle peut être lue ici : http://www.scilogs.fr/ecoblog/lhomme-t-il-des-obligations-morales-envers-la-nature/ Il y est question d’un barrage, du président Roosevelt et de la création des premiers parcs naturels aux Etats-Unis…

@ Adèle Bailly

Le physicien britannique Tom Whyntie, du CERN, raconte les débuts de l’Univers dans une très jolie vidéo d’animation : (En Anglais, sous-titrage en Français disponible)  

Comment faisait, jadis, le vigneron pour mesurer la quantité d’alcool absolu dans son vin ? Le joaillier pour estimer la densité d’un gemme ? Les bâtisseurs et restaurateurs pour déterminer la composition des liquides, pâtes (mastic, adhésif, peinture) ou solides (poudre) dont ils se servaient quotidiennement ? Les masses volumiques sont des grandeurs usuelles pour caractériser des corps purs ou déterminer la composition de mélanges. Leurs mesures précises ne sont pourtant pas faciles et nombreux sont les physiciens ou chimistes qui ont imaginé des appareils de précision pour les déterminer. Grâce aux Ateliers de physique, découvrez quelques-uns de ces appareils anciens, issus de la collection de physique de l’Université Lyon 1 : aréomètre, alcoomètre, densimètre, pycnomètre…  Du 3 au 7 février 2014 de 12h30 à 13h30 Renseignements sur le site de la Bibliothèque Universitaire des sciences.  

Comment mémoire et motivation influencent-elles notre plaisir à manger ? Sabine Rizzo, doctorante à l’Institut Paul Bocuse, développe une méthode d’analyse des jugements affectifs.

Claude Bernard

L’Université Lyon 1 a emprunté son nom à Claude Bernard, médecin (presque) malgré lui et expérimentateur de génie. Né en 1813 dans le Beaujolais, ce doux rêveur aurait préféré écrire des pièces de théâtre… Mais il fut suffisamment lucide pour écouter les conseils des critiques et se consacrer plutôt à la science. Et tant mieux ! Sa démarche expérimentale, révolutionnaire pour l’époque, lui a permis de faire un grand nombre de découvertes fondamentales. Découvrez la vie du grand scientifique en 3 minutes chrono : Auteur : Virgile Paultre Pour en savoir plus sur le scientifique et son œuvre, vous pouvez également visiter le site internet du Bicentenaire de la naissance de Claude Bernard.

Johan Richard, astrophysicien à l’Observatoire de Lyon, scrute les galaxies lointaines pour mieux comprendre la formation de l’Univers. 

Vincent Borrelli, mathématicien à l’Institut Camille Jordan de l’Université Claude Bernard Lyon 1, a présenté en 2012 une découverte majeure : le tore plat 3D. Ou l’univers de Pacman en trois dimensions.

Julie Jerber est doctorante au Centre de génétique et physiologie moléculaire et cellulaire de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Elle se prépare à la recherche académique, entre réalisme et élans d’enthousiasme. 

Edgard Renault

Edgard Renault est ingénieur de recherche à l’Observatoire de Lyon. Son laboratoire a travaillé dix ans sur le projet MUSE, entre innovation industrielle et système D.

Organisées en partenariat avec la Société Nationale de Médecine et des Sciences Médicales de Lyon, et le Musée Testut Latarjet d’anatomie et d’histoire naturelle médicale, ces conférences sont ouvertes à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de la médecine. Programme du cycle de conférences  

Souvent confondue avec la diététique, la recherche en nutrition est une discipline méconnue du grand public. Hubert Vidal dirige le laboratoire CarMeN : il décrypte pour nous cette science en pleine évolution.

Pesée

La professeure Martine Laville est présidente et cofondatrice du CENS (Centre européen pour la nutrition et la santé). Elle réagit ici à quelques idées reçues.

Pesée

Sophie Vinoy est responsable de recherche en nutrition au sein de la division produits céréaliers de Mondelez International.  Elle plaide pour une collaboration public / privé renforcée.

Pesée

Il y a quelques années, personne ne parlait de ce mélange de protéines présent dans les céréales (blé, avoine, seigle, orge, kamut, épeautre), les chips, certains condiments… Aujourd’hui, le “zéro gluten” a le vent en poupe.