Sciences pour tous regroupe dans ce dossier des ressources de différentes plateformes pour comprendre l’actualité et l’état de la recherche sur le Covid-19. Les ressources seront actualisées régulièrement.

 

Coronavirus et Covid-19 

Les coronavirus sont une famille de virus qui provoquent des maladies respiratoires. 7 souches sont actuellement connues chez l’humain. En fonction de celle-ci, les symptômes sont variables : des symptômes grippaux aux formes plus graves. Le virus de cette famille le plus récemment découvert s’appelle le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2). Identifié le 7 janvier 2020, elle cause la maladie Covid 19, à l’origine de la pandémie mondiale actuelle.

L’émergence du SARS-CoV (2003) et du MERS-CoV (2012) ont causé des épidémies, à travers le monde. en revanche, ce nouveau coronavirus a officiellement causé une pandémie selon l’OMS

Quelle différence entre épidémie et pandémie ?
 

Une épidémie est la propagation rapide d’une maladie infectieuse à un grand nombre de personnes, le plus souvent par contagion. 

Une pandémie est une épidémie qui s’étend à la quasi-totalité d’une population d’un continent, ou de plusieurs continents, voire dans certains cas de la planète. Le 11 mars 2020, l’OMS qualifie officiellement l’épidémie Covid-19 de pandémie.   

Saviez-vous aussi qu’un symptôme du virus COVID-19 est la perte de l’odorat ? 

Comment se propage une épidémie ? 

Pour comprendre l’importance des mesures de distanciation sociale et des gestes barrières :

 

L’état de la pandémie en France et dans le monde

Quelques ressources pour suivre l’état de la pandémie en France et dans le monde :

 

Des pistes pour un traitement contre Covid-19 ? 

Un vaste essai clinique national appelé Discovery, coordonné par l’INSERM et piloté par le Pr Florence Ader, a début le 22 mars. Les premiers patients de l’essai ont  été admis à l’hôpital Bichat à Paris et à l’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon. Incluant 800 patients en France et 3200 patients en Europe, l’objectif est de tester l’efficacité de 4 médicaments, ou combinaisons de médicaments, repositionnés contre Covid-19.  

Le repositionnement de médicament, c'est quoi ?

Les molécules chimiques dans les médicaments possèdent “en moyenne 6 à 13 cibles cellulaires différentes dans l’organisme”. D’où l’apparition parfois d’effets secondaires. Cela signifie aussi qu’une même molécule est susceptible d’avoir une activité antivirale contre plusieurs virus. Le repositionnement de médicament consiste à sélectionner des médicaments déjà sur le marché, et à les tester pour une autre indication thérapeutique. 

Les médicaments étant déjà commercialisés, leur toxicité chez l’humain a déjà été évaluée. Eviter cette phase d’évaluation clinique fait gagner un temps considérable dans la course à un traitement efficace. 

Les 4 combinaisons testées :
  • Remdesivir : c’est un traitement antiviral développé pour le virus Ebola, mais qui a un spectre d’action plus large. Des données in vitro ont démontré que le remdesivir peut bloquer la réplication des coronavirus dont le Covid-19

    Lopinavir + ritonavir : c’est une combinaison de deux molécules utilisées contre le VIH. Il existe des données in vitro prometteuses et un premier essai clinique a été effectué en Chine. Discovery sera un essai complémentaire car l’essai clinique chinois avait intégré trop peu de patients et inclus des patients trop tardivement dans leur maladie pour que l’effet antiviral puisse avoir lieu.

    Lopinavir + ritonavir + interferon ß : cette combinaison devrait permettre de soigner les deux phases de la maladie : a) la phase virologique pendant laquelle les antiviraux comme le lopinavir et le ritonavir pourront avoir en effet et, b) la phase immunopathologique avec un syndrome inflammatoire pendant laquelle les cliniciens espèrent que l’interferon ß pourra agir en bloquant le processus inflammatoire

    Hydroxychloroquine : ce traitement est un antipaludique. Il est également utilisé comme anti-inflammatoire et immunomodulateur dans le traitement de certaines maladies chroniques comme la polyarthrite rhumatoïde et le lupus. L’hydroxychloroquine a été introduite dans l’essai clinique Discovery suite à la demande de l’OMS et du gouvernement français afin de savoir si elle pouvait être efficace contre le Covid-19.

Le regard des sciences humaines et sociales sur la crise COVID-19

La pandémie ne se limite pas à sa dimension sanitaire. Si elle place la recherche médicale au premier plan dans les médias, d’autres disciplines de recherche apportent aussi leurs contribution à la gestion de cette crise.  Retrouvez des informations sur les conséquences économiques, financières ou sociales de la pandémie Covid-19 sur le site Web du Groupe d’analyse et de théorie économique.

Les recherches au GATE sur le Covid-19

restez chez vous, et prenez soin de vous !

Le confinement permet de limiter considérablement la propagation de l’épidémie. Pour autant ses effets sur notre santé physique et mentale ne doivent pas être négligés. Des enquêtes nationales en cours visent à évaluer les conséquences du confinement sur notre quotidien

Matthieu Martin

Un article de : , ,
Posez lui vos questions & vos commentaires...


  • Bonjour,
    Mille fois merci pour toutes vos explications très pédagogiques.
    Merci au chercheur François Renaud , vous expliquez tellement bien, apprendre et comprendre avec vous est un délice.

    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *